Les autorités de Guinée déterminées à assurer la gouvernance de leur espace maritime

0
95

Dans le prolongement de la mission d’évaluation juridique menée en Guinée Conakry en mai 2019, une équipe du projet GoGIN et des centres de l’architecture de Yaoundé s’est rendue à Conakry du 22 au 27 septembre 2019 pour répondre à la proposition de la préfecture maritime. L’équipe GoGIN était constituée du coordonnateur de projet, du coordonnateur entrainement et technologie, des experts Entraînement et Formation et du coordonnateur régional Afrique de l’Ouest. Elle était accompagnée du directeur adjoint du CRESMAO et du directeur du CMC zone F.

L’équipe avait un triple objectif :

  • Réaliser, sur une semaine, un entraînement à la gestion de crise maritime au profit des services de la préfecture maritime et des administrations maritimes ;
  • Participer à l’analyse et contribuer au retour d’expérience de la gestion de crise aéromaritime du crash de l’hélicoptère survenu sur le littoral de Conakry en août 2019 ;
  • Rencontrer les autorités guinéennes et présenter le projet GoGIN à la Délégation de l’Union européenne et à la représentation française.

L’entraînement à la gestion de crise a démarré par un cours théorique sur la structure de base de données d’information maritime, l’organisation et le fonctionnement d’un centre de gestion de crise. Il s’est poursuivi par des études de cas d’opérations antipollution puis s’est attaché à préparer l’exercice papier du 26 septembre. Il a réuni une trentaine de participants appartenant aux administrations en charge de l’action de l’État en mer, sous la coordination de la préfecture maritime.

La préfecture maritime coordonne le dispositif de l’action de l’État en mer en Guinée (décret signé en 2019 ; textes d’application en cours d’élaboration) ; elle est servie par du personnel provenant de différentes administrations (pêche, environnement, transport, gendarmerie, marine, etc.) et met en œuvre le centre des opérations maritimes (COM).

Lors de la clôture officielle, le directeur de cabinet du Ministre de la Défense a exprimé sa satisfaction sur cette mission qui répondait à une demande des autorités maritimes de la république de Guinée, souhaitant renforcer les compétences des ressources humaines et être accompagnées dans la rédaction des plans d’urgence du domaine maritime (SAR and Antipol en priorité).

La qualité de la préparation et de l’organisation du centre des opérations maritimes de la préfecture maritime convient d’être soulignée et démontre la volonté guinéenne de s’approprier la gestion de son domaine maritime.

Ce type de mission associant visites aux autorités et représentations diplomatiques, activité d’entraînement et présence de représentants de centres de l’Architecture de Yaoundé (AY) constitue une formule efficace et performante pour assurer la visibilité du projet, de l’Union européenne et de l’AY.

Partager/Share