Certification d’un pool de spécialistes pour sécuriser les eaux du Golfe de Guinée

0
182

Abidjan, 23 octobre 2019 – Vingt-sept professionnels du secteur maritime de 9 pays riverains du Golfe de Guinée viennent d’achever avec succès une formation de 2 mois sur la sécurité et la sûreté maritime. Ils ont été formés par l’ISMI (Institut de Sécurité Maritime Interrégional) à Abidjan avec le soutien du projet européen GoGIN.

Pendant deux mois, les 27 cadres issus du Sénégal, Guinée Bissau, Guinée, Côte d’Ivoire, Togo, Gabon, Sao Tome & Principe, Burundi, et RD Congo ont approfondi leur culture maritime en suivant des cours techniques (navigation, connaissance du navire, commerce maritime, systèmes d’information, droit de la mer, anglais maritime et technique), et en découvrant des exercices opérationnels (secours en mer, pollutions, pêche INN, sécurité, gestion de crise). Cette période leur a permis de tisser un réseau professionnel, qui sera un atout pour les échanges entre administrations et pays de la zone, au cœur de l’architecture de Yaoundé.

Ce cours a été donné à l’ISMI (Institut de Sécurité Maritime Interrégional) avec le soutien du projet européen GoGIN. L’ISMI est un institut spécialisé de l’ARSTM (Académie régionale des sciences et techniques de la mer), qui a organisé depuis 2013, 6 sessions du même type avec l’appui de CRIMGO puis de GoGIN.

La cérémonie de clôture a été présidée par le Colonel Karim COULIBALY, directeur général de l’ARSTM, en présence du représentant du CRESMAO  et de l’équipe GoGIN (Nuno Monica, Eric Glotin, Christophe Deldique). La formation est coordonnée par le capitaine Olivier Combes, Chef du département de la formation continue à l’ARSTM et point focal GOGIN.

Cette même formation est également donnée en langue anglaise, par la RMU (Regional Maritime University) au Ghana et il est envisagé de la répliquer en portugais à l’université du Cap Vert en 2020.

Grâce à ce cycle de formation, la communauté professionnelle impliquée dans les centres de l’architecture de Yaoundé, ainsi que dans les administrations périphériques, bénéficie d’un même socle de connaissances techniques, condition d’une meilleure coordination des activités.

Découvrez le contenu du cours sur le site de l’ISMI

Partager/Share