Vers une meilleure connaissance du domaine maritime au Ghana

0
136

Un cours sur la connaissance du domaine maritime (MDA) a été réalisé du 16 au 30 novembre 2019, dans les locaux du centre multinational de coordination de la zone F à Accra (CMC-MMCC zone F).

Pilotée par GoGIN et réalisée en étroite collaboration avec les cadres de la Division formation/entraînement du CIC et du CRESMAO, cette formation a été dispensée au profit de 26 opérateurs et cadres issus des centres des opérations maritimes de la zone F (CMC Zone F, Ghana, Côte d’Ivoire, Guinée, Sierra Leone et Liberia). De plus, cette formation a été suivie par des éléments du CRESMAO (futurs formateurs/entraineurs).

Dans la continuité des sessions d’entrainements et des formations de base des cours MSSC réalisées par GoGIN, ce cours MDA, premier du genre, était basé sur un modèle déjà mis en en œuvre dans la zone Océan Indien par le projet CRIMARIO. Il s’inscrit dans le processus d’amélioration des compétences du personnel des centres maritimes de l’Architecture de Yaoundé.

Deux experts, habituellement engagés sur cette formation en Océan Indien, ont été contractualisés pour assurer le développement et la tenue de ce premier cours en zone Golfe de Guinée.

La connaissance du domaine maritime permet, à travers des procédures établies, de recueillir de l’information statique et dynamique d’une zone maritime donnée dans le but de pouvoir analyser, évaluer, interpréter, déterminer les paramètres et les procédures des criminels ou contrevenants des différents types d’activités illégales maritimes. La MDA est une phase préalable indispensable à la définition des modes d’actions qui permettront de combattre ultérieurement et durablement l’activité illégale.

L’objectif final recherché est de détecter, dans la masse d’informations maritimes disponibles qu’elles soient statiques ou dynamiques, quelles sont les situations dites « anormales » au regard des objectifs de lutte contre la criminalité maritime dans les approches maritimes considérées.

Au travers de cours magistraux et d’exercices d’applications, les stagiaires ont appris à rechercher, identifier et analyser tout élément susceptible d’affecter, d’impacter ou de bénéficier à la sûreté, la sécurité, l’économie ou l’environnement des espaces maritimes de leurs états respectifs. Ils ont en particulier appris à :

  • Utiliser de manière approfondie les outils disponibles sur Google Earth pour la visualisation de l’information,
  • Extraire des données maritimes pertinentes en utilisant le tableur Excel,
  • Détailler les principaux processus criminels,
  • Identifier de manière pertinente les navires ou activités illégales,
  • Mettre en place des modes d’actions.

Les processus de criminalité maritime les plus rencontrés dans cette zone du Golfe de Guinée tels la piraterie, la pêche illicite, la pollution ou encore les actes de brigandage en zone côtière, ont été les principaux sujets étudiés au cours de cette formation.

Enfin, outre les éléments précités, cette session de formation a permis aux stagiaires d’échanger sur les difficultés auxquelles ils étaient quotidiennement confrontés et lorsque cela a été possible, sur les moyens, techniques ou procédures qu’ils ont su mettre en place pour arriver à les résoudre.

En fin de formation chaque stagiaire s’est vu attribué un certificat de participation.

Ce type de cours sera organisé durant l’année 2020 dans les 4 autres CMC de l’architecture de Yaoundé. Les cadres de la Division formation/entraînement de l’architecture de Yaoundé, faisant partie intégrante de l’équipe pédagogique déployée par GoGIN, dispenseront ultérieurement ces formations.

Partager/Share