Le développement des plateformes YARIS et TESS discuté lors d’une visioconférence

0
62
Visioconférence YARIS TESS - Mars 2020
Crédit : GoGIN

Le projet européen GoGIN avait prévu de présenter officiellement les outils TESS et YARIS aux représentants de la CEDEAO et de la CEEAC, et aux trois centres supranationaux de l’architecture de Yaoundé (CIC, CRESMAC et CRESMAO) lors d’une réunion à Lisbonne. Compte tenu de la pandémie de COVID-19, cette réunion s’est déroulée en visioconférence le 19 mars 2020.

L’objectif de cette réunion était double : (1) présenter l’état d’avancement du développement des deux plateformes par les entreprises, (2) recueillir les avis et recommandations des représentants de l’architecture de Yaoundé afin d’ajuster leur contenu et organiser les phases de déploiement et de formation.

Chaque consortium a présenté le développement des outils : Zertive pour la plateforme YARIS et Edisoft pour la plateforme TESS. Sérgio Bryton, responsable du partage d’information de GoGIN a, quant à lui, fait le point sur l’infrastructure nécessaire au déploiement des deux plateformes.

Après ces présentations, les participants ont abordé les points suivants :

Modalités de transfert : à l’issue du projet en avril 2021, les deux plateformes YARIS et TESS ainsi que l’infrastructure informatique seront entièrement transférées à l’architecture de Yaoundé (ceci inclut le matériel, les logiciels, les codes sources, les données et la documentation). Les représentants de l’AY pourront alors décider de continuer ou pas de travailler avec les sociétés contractualisées dans le cadre de GoGIN (Edisoft, Zertive et la société qui gèrera l’infrastructure) pour la maintenance et le support aux utilisateurs.

Modalités de maintenance et support aux utilisateurs : les sociétés ont estimé un coût de maintenance et de support sur trois ans, qui a été communiqué aux centres interrégionaux de l’AY qui restent libres de contractualiser ces sociétés ou d’en choisir d’autres, sachant que l’AY aura la pleine propriété intellectuelle et industrielle du système et donc un contrôle complet une fois le transfert effectué.

Recherche de partenaires financiers : GoGIN pourra accompagner le CIC et l’AY dans la recherche de partenaires financiers, notamment auprès des autres projets européens PASSMAR et SWAIMS, afin de prendre en charge les coûts de maintenance et de support de YARIS, TESS et de l’infrastructure, une fois GoGIN achevé.

Formation des formateurs et des utilisateurs : le calendrier initial ne pourra être suivi en raison du COVID-19 et un plan B est à l’étude basé sur des formations par visio-conférence.

Infrastructure : L’infrastructure (matériel, logiciel et réseau) de déploiement de YARIS et TESS sera «hébergée» au sein d’une société en cours de sélection qui fournira des locaux équipés, sécurisés, climatisés et connectés à Internet. Cette société assurera également le support aux utilisateurs, la maintenance, l’administration informatique et la sécurité des plateformes, sous le contrôle de gestionnaires dédiés sélectionnés par et au sein de l’AY. Ces futurs gestionnaires de l’infrastructure seront formés par la société sous la direction de GoGIN.

Interopérabilité : L’interopérabilité de YARIS avec d’autres systèmes ou données est prévue: d’une part avec SEAVISION (en cours de développement), et d’autre part avec d’autres systèmes fournissant des données AIS et radar. YARIS offrira une interface standard pour importer des sources AIS et radar, sans programmer cependant une intégration concrète avec d’autres systèmes autres que SEAVISION.

Langues : Les interfaces utilisateurs de YARIS et TESS seront disponibles en 4 langues (français, anglais, portugais et espagnol). Il est à noter que la langue du contenu dépendra des utilisateurs du système ; l’usage de l’anglais est cependant recommandé, cette langue étant de facto la langue de travail du monde maritime.

Partager/Share