Thomas Tarrade, un collègue chaleureux et enthousiaste

0
623
Thomas Tarrade en novembre 2018 à Nairobi

Thomas Tarrade, notre collègue au sein du projet GoGIN, nous a quitté le 25 mai 2020, chez lui dans l’Ariège, après avoir lutté contre la maladie pendant près de 18 mois entouré de ses trois enfants et de son épouse, Sameera.

Nous regrettons le collègue chaleureux et enthousiaste, qui savait si bien partager ses compétences et ses savoirs, de manière discrète mais toujours pertinente et qui se mobilisait pour trouver des solutions et contribuer activement au travail d’équipe.

De Thomas, chacun peut retenir mille choses. Pour moi, c’était d’abord la joie de vivre, un optimisme débordant allié à un humour subtil, mais aussi un travailleur acharné, discret mais efficace, qui ne se plaignait jamais, même dans les phases d’isolement les plus extrêmes, et il en a connu dans ces projets! 

Amiral (2s) Jean-Pierre Labonne , coordonnateur des projets CRIMGO puis GoGIN de septembre 2014 à août 2018

Thomas avait rejoint le Golfe de Guinée en novembre 2014, en devenant le conseiller technique du premier directeur du CIC, le colonel A. Dieng, à Yaoundé dans le cadre du projet CRIMGO. Il est ensuite parti à Pointe-Noire au siège du CRESMAC, dès le démarrage du projet GoGIN en décembre 2016. Pendant ces cinq années, Thomas a œuvré avec détermination pour aider à la structuration des centres et rendre opérationnelle l’architecture de Yaoundé ; il a contribué sans relâche à renforcer les compétences des personnels des centres régionaux et nationaux, notamment en matière de droit de la mer et de lutte contre la criminalité maritime. Le meilleur témoignage en est la publication d’un guide pratique coordonné par Marta Chantal Ribeiro, expert juridique de GoGIN, réalisé à partir des supports de formation qu’il avait réalisés. Ce guide sera bientôt disponible au format ebook.

En effet, Thomas possédait une grande maîtrise de l’action de l’État en mer et du droit de la mer, acquise lors de ses études supérieures à Nantes puis lors de son engagement dans la Marine française pendant ses 11 ans comme commissaire de la marine. Outre ses embarquements, il a été conseiller AEM du préfet de Guyane, avant de rejoindre l’État-Major de la Marine à Paris comme adjoint du chef de bureau « Droit de la mer et évènements de mer ». Il avait commencé une nouvelle carrière, malheureusement brutalement interrompue, en accompagnant les centres de l’architecture de Yaoundé dans leur montée en puissance.

Au portrait professionnel de Thomas, il faut y ajouter son sourire en coin et son humour si fin, sa passion pour le rugby (et le Stade toulousain), son attachement aux montagnes ariégeoises et surtout son amour inconditionnel pour sa famille et ses trois enfants.

Nos pensées vont à ses enfants et à son épouse qui peuvent être fier de leur père et époux.

Partager/Share