Les Amis du Golfe de Guinée discutent comment renforcer la sécurité maritime

0
569
© GoGIN. Intervenants de la session plénière du G7++ (1 décembre 2020)

La session plénière du G7++ s’est déroulée en visioconférence du 1 au 3 décembre 2020, sous la co-présidence du Gabon et des USA (communiqué officiel et vidéo complète). Elle a réuni plus de 80 participants des pays du Golfe de Guinée et leurs partenaires extérieurs, et a permis de faire le point sur la sécurité maritime et les initiatives en cours pour combattre les différentes formes de criminalité en mer à l’œuvre dans cette zone. La mise en œuvre effective du Code de conduite de Yaoundé, adopté en 2013, était au centre des discussions.

Le projet européen GoGIN est l’une des initiatives portées par l’Union européenne pour renforcer les centres maritimes de l’architecture de Yaoundé, tels que définis par le Code de conduite. Lors de sa présentation, Jean-Philippe Picquart, conseiller stratégique de GoGIN, a souligné le rôle crucial du partage de l’information entre les administrations, les pays et les partenaires pour anticiper les incidents et actes criminels et mieux les combattre ; la plateforme YARIS, développée par le projet en collaboration avec les centres partenaires, est une réponse concrète à cette nécessité de partage. L’équipe formation de GoGIN a également participé activement aux groupes de travail 3 (MDA) et 4 (Formation, entraînement et exercices), dont les travaux ont été restitués le 3 décembre dernier.

Durant ces trois jours, chaque intervenant a pu prendre connaissance des efforts conjoints menés par les pays de la région et les partenaires extérieurs pour surveiller le domaine maritime, anticiper et combattre les actes criminels, dans le cadre de l’architecture de Yaoundé. La conduite des échanges a été co-animée de manière très dynamique par le Captain Jennifer Ketchum, du Département d’Etat américain et le capitaine de vaisseau Loïc Moudouma de la Marine nationale du Gabon.

Le premier jour, les hauts responsables (Gabon, USA, CEDEAO, CEEAC) ont rappelé le cadre politique et les engagements pris par les pays de la région et les instances régionales; le Secrétaire général de l’OMI, Kitack Lim, a souligné l’urgence de la situation en matière de sécurité dans le golfe de Guinée et l’importance de la coopération.

Le deuxième jour a été consacré aux initiatives menées par les pays de la région (NIMASA pour le Nigéria, CIC pour l’Architecture de Yaoundé), les pays extérieurs et les organisations internationales (Union européenne, ONUDC, US Africom, Danemark, Portugal, Sea Shepherd).

Durant le troisième jour, les 5 groupes de travail ont restitué les discussions et échanges qui ont eu lieu les mois précédents ; aux organismes cités plus haut, les participants venaient également du secteur privé (BIMCO) et d’autres pays partenaires (Canada, Japon, Norvège). Ils ont convenu qu’un forum comme le G7++ était très utile pour suivre les nombreuses initiatives mais qu’une plus forte coordination était attendue par tous, pour atteindre des résultats probants.

La fin de la réunion a été marquée par une passation symbolique des pouvoirs au Royaume-Uni et au Sénégal, qui seront les co-secrétaires du G7++ en 2021.

Consulter le programme des trois jours et l’enregistrement vidéo des 3 jours.

Partager/Share