Les centres de surveillance côtière du Cameroun prêts à utiliser YARIS, plateforme de partage d’informations maritimes

0
642
Le groupe des participants à la formation avancée à YARIS, Douala, Avril 2021

[Douala, 9 avril 2021] Le Chef du bureau Transmission-Électronique-Informatique de l’État-Major de la Marine camerounaise a présidé la cérémonie de clôture de la formation avancée à l’utilisation de la plateforme YARIS (Yaoundé Architecture Regional Information System) organisée au siège au siège du BAEM/FORSUR, le 9 avril 2021.

Télécharger le communiqué de presse

Du 29 mars au 9 avril, vingt participants de l’État-Major de la Marine et des trois centres opérationnels de surveillance côtière (COSCO Douala, Kribi et Limbe) ont bénéficié d’une formation avancée à YARIS, délivrée par une équipe mixte de trois formateurs de GoGIN et du CIC-Centre Interrégional de Coordination).

L’objectif de cette formation en présentiel est de permettre au personnel des centres d‘utiliser YARIS dans un contexte opérationnel. Il s’agissait à la fois de présenter l’ensemble des fonctionnalités de YARIS tout en accompagnant les centres pour intégrer cet outil dans leurs propres procédures opérationnelles. Les participants ont été mis en situation en travaillant sur des scénarios fictifs autour de différentes thématiques (lutte contre la pollution marine, la pêche illégale, le suivi de contacts d’intérêt ou de réponse à des actes de piraterie..) afin de faciliter l’appropriation de YARIS et mesurer sa plus-value dans les missions quotidiennes.

Le CF Honoré TIENTCHEU, Chef du bureau à l’État-Major de la Marine camerounaise, a pu suivre la formation avancée et témoigne que :

« L’outil YARIS vient véritablement répondre à une attente qui est inhérente à l’implémentation de l’architecture de Yaoundé, puisqu’elle apporte concrètement la capacité de partager l’information entre toutes les entités (les Centres des opérations maritimes) de manière extrêmement fluide et précise. De plus, il apporte de la flexibilité dans le suivi des activités quotidiennes en donnant la possibilité de choisir ce qui est diffusé. Enfin, c’est un outil de travail collaboratif qui facilite la coordination en temps réel des opérations maritimes à divers échelons. »

Il termine en disant : « Je suis impatient de le voir en production, et j’espère qu’il sera adopté par toutes les Parties prenantes, parce que je suis convaincu de ce qu’il apportera un changement significatif dans notre manière de travailler, avec bien entendu en ligne de mire, l’amélioration de la sécurité dans nos espaces maritimes. »

Dans les semaines à venir, cet accompagnement personnalisé sera déployé au Centre Multinational de Coordination Zone D (CMC / D), au Bénin, Cabo Verde, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Sénégal, Sao Tomé et Principe, par un pool de formateurs mixtes (GoGIN et centres de l’AY).

A terme, les équipes des centres formés seront en mesure d’utiliser la plateforme YARIS pour assurer, au quotidien, une meilleure surveillance maritime, un partage d’informations opérationnelles ou institutionnelles et enfin une réelle coordination des opérations lorsque nécessaire.

En savoir plus sur le programme de formation YARIS

Partager/Share