La surveillance maritime au large du Bénin se renforce

0
438
Formation avancée à YARIS, Cotonou, mai 2021

[Cotonou, 21 mai 2021] Le Chef d’État-Major des Armées a inauguré la salle d’opérations de l’Autorité nationale chargée de l’Action de l’État en mer (ANCAEM) et présidé la cérémonie de clôture de la formation avancée à l’utilisation de la plateforme YARIS (Yaoundé Architecture Regional Information System) en présence de l’Ambassadrice de la Délégation européenne au Bénin, Mme Sylvia Hartleif. Téléchargez le communiqué de presse

Le Bénin a mis en place une organisation coordonnée pour piloter l’action de l’État en mer, placée sous la responsabilité de l’ANCAEM. Dirigée par le Préfet maritime, le capitaine de vaisseau Maxime Ahoyo, l’ANCAEM bénéficie maintenant d’une salle d’opérations permettant d’accueillir un pool d’opérateurs des différentes administrations (Marine nationale, Marine marchande, Douanes, Police, Pêche, Environnement, Justice, etc.) pour coordonner les opérations en mer.

Du 10 au 21 mai, 24 opérateurs du Centre de commandement des opérations maritimes (COM), de l’ANCAEM, du sémaphore de Grand Popo et du Centre multinational maritime de coordination (CMMC) zone E ont bénéficié d’une formation avancée à YARIS, délivrée par une équipe mixte de trois formateurs de GoGIN et du CIC-Centre Interrégional de Coordination. Grâce à ce vivier de marins, la plateforme YARIS pourra être partagée à terme avec les autres administrations sous coordination du Préfet maritime.

L’objectif de cette formation en présentiel est de permettre au personnel des centres d‘utiliser YARIS dans un contexte opérationnel. Dans le cas des trois centres présents au Bénin, il s’agissait à la fois de présenter l’ensemble des fonctionnalités du système tout en accompagnant les centres à intégrer cet outil dans leurs propres procédures opérationnelles. Les participants ont été mis en situation en travaillant sur des scénarios fictifs autour de différentes thématiques (lutte contre la pollution marine, la pêche illégale,..) pour s’exercer à partager des situations, s’approprier YARIS et mesurer sa plus-value dans les missions quotidiennes.

Le CV Maxime Ahoyo, Préfet maritime, témoigne que :

« Le partage d’information étant la clé du succès d’une bonne gouvernance maritime, cette formation vient combler un grand vide constaté dans les dispositifs nationaux et sous-régionaux existants. La plateforme YARIS est un outil très pratique et d’utilisation aisée, qui renforcera la collaboration inter-agences pour plus d’efficacité dans la lutte contre toute forme de menace au domaine maritime. »

Dans les mois à venir, cet accompagnement personnalisé continue à se déployer (Guinée, Sénégal, Sao Tomé et Principe, Togo, etc.) avec l’appui d’équipes mixtes de formateurs (GoGIN et centres de l’AY).

A terme, les équipes des centres formés seront en mesure d’utiliser la plateforme YARIS pour assurer, au quotidien, une meilleure surveillance maritime, un partage d’informations opérationnelles ou institutionnelles et enfin une réelle coordination des opérations lorsque nécessaire.

Journal télévisé (Canal 3, Bénin) présentant la cérémonie de clôture.

Partager/Share