La surveillance maritime au large de la Côte d’Ivoire se renforce

0
207
Formation avancée YARIS en Côte d'Ivoire, mai 2021

La Côte d’Ivoire a mis en place une organisation coordonnée pour piloter l’action de l’État en mer, placée sous la responsabilité du SEPCIM (Secrétariat Permanent du Comité Interministériel de l’Action de l’Etat en Mer). Sur le plan opérationnel, la surveillance maritime et les opérations en mer sont assurées par plusieurs administrations en fonction de leur domaine d’intérêt. Plusieurs d’entre elles ont participé à la formation avancée de YARIS, organisée du 26 avril au 7 mai au siège du COM de la Marine à Abidjan.

Christophe Deldique, responsable formation de GoGIN et Ruddy Goliele, représentant de l’Architecture de Yaoundé et formateur GoGIN, ont formé 17 participants dont 12 officiers appartenant aux administrations suivantes : Marine nationale, COM d’Abidjan et de San Pedro, État-major de l’armée de l’air, MRCC, Direction générale des affaires maritimes, Direction des pêches, Port d’Abidjan et Port de San Pedro.

L’objectif de cette formation en présentiel était de permettre au personnel des centres d‘utiliser YARIS dans un contexte opérationnel. La diversité des centres présents a permis de tirer parti des fonctionnalités de YARIS en tant qu’outil d’aide à la décision dans un contexte inter-administrations. Les thèmes des exercices et la méthode de planification ont été conçus et adaptés à l’organisation locale à la demande et en collaboration avec les décideurs locaux pour entraîner les stagiaires dans la perspective des exercices et opérations futures de la Côte d’Ivoire.

Le 28 avril, la plateforme YARIS a fait l’objet d’une présentation au SEPCIM sous la direction de M. Abroulaye Fofana, son secrétaire permanent ; étaient également présents la Marine nationale, le CRESMAO et la Direction des Affaires maritimes. Le SEPCIM a exprimé un intérêt particulier pour l’utilisation des fonctionnalités de YARIS en gestion de crise inter-administration et plus globalement l’intégration de YARIS dans les procédures opérationnelles au sein de l’Architecture de Yaoundé. Il a par ailleurs relevé la plus-value de YARIS dans sa capacité à agréger de multiples sources d’informations, condition sine qua non pour fusionner de l’information maritime par corrélation et avoir une véritable compréhension du domaine maritime dans les eaux de souveraineté ivoirienne.

A l’issue de ces deux semaines, la plateforme YARIS a démontré son intérêt pour coordonner les opérations en mer en situation de routine ou en situation de crise, que ce soit au niveau national ou au niveau régional. Le centre référent de l’architecture de Yaoundé pour la Côte d’Ivoire est désormais connecté à la version opérationnelle. Les autres centres nationaux le seront prochainement et pourront ainsi  interagir tant en national qu’avec les autres centres de l’architecture de Yaoundé.

Partager/Share