Déploiement de YARIS : situation et perspectives

0
166

La genèse de YARIS

La plateforme YARIS a été développée pour assurer la fusion et le partage de l’information ainsi que  la coordination des opérations entre les centres maritimes de l’Architecture de Yaoundé. L’année 2020 a été consacrée au développement, tests et formation des formateurs, dans le contexte particulier de la pandémie de COVID19, ce qui a engendré des retards dans le déploiement sur le terrain.

Un programme intensif de formation

Depuis janvier 2021, des équipes mixtes d’instructeurs (GoGIN et centres de l’AY) sont mobilisées pour familiariser le personnel des centres d’opérations maritimes à l’usage de YARIS, et les accompagner dans l’intégration de l’outil dans leurs processus opérationnels. Le programme de formation a démarré par une introduction à l’outil faite à distance, en raison des restrictions de déplacement liées à la COVID 19.

La première session en présentiel s’est déroulée en février 2021 au Ghana auprès du CMMC Zone F, puis les sessions se sont enchaînées pour couvrir : (1) les centres d’opérations maritimes (COM) du Bénin, Cameroun, Cap Vert, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Sao Tomé & Principe et Sénégal, (2)  le CMMC de la zone D. Outre le personnel des COM, ces formations ont permis d’associer celui de plusieurs administrations œuvrant pour la sécurité maritime au travers de leurs activités spécifiques  (pêches, affaires maritimes, police, ports, contribuant ainsi à renforcer la coordination inter-administration, garante d’une plus grande efficacité de l’action des États en mer.

En sus de la maîtrise des fonctionnalités de YARIS dans le contexte de chaque centre, ce programme de formation inclut la formation des administrateurs réseaux, dans les centres nationaux et régionaux.

Au 2 juillet 2021, les résultats sont très satisfaisants : plus de 600 utilisateurs connectés, dans 19 centres. 68% des centres de l’architecture de Yaoundé sont connectés.

Un grand potentiel de capacités techniques

YARIS a démontré sa capacité à connecter au réseau des bâtiments à la mer, des mobiles ou des centres ne disposant que d’une faible bande passante. Lors de l’exercice MEGALOPS organisé par la Marine française et le CRESMAC au large du Gabon, YARIS a été utilisé depuis le patrouilleur de haute mer français « Commandant Bouan ».

Son ensemble intégré de fonctionnalités (messagerie, carnet de bord, cartographie avancée, importation de multiples sources de données, gestion multi-utilisateurs) en fait un outil unique en matière de coordination d’opérations maritimes. Des opportunités d’enrichissements des sources d’information intégrées par YARIS sont par ailleurs en cours d’exploration et s’avèrent d’ores et déjà prometteuses.

Un effet structurant induit

La plupart des responsables auxquels YARIS a été présenté ont mis en exergue l’intérêt du système pour structurer le partage d’information au niveau national, point fondamental pour alimenter qualitativement le réseau régional dessiné par l’architecture de Yaoundé.

Consulter les articles et témoignages en ligne (Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Gambie, Guinée, Sénégal, CMMC Zone D (Cameroun), CMMC Zone E (Ghana)).

Partager/Share