L’Architecture de Yaoundé renforce son pool de formateurs à la plateforme YARIS

24 Jan 2024

[Abidjan-ARSTM, 15 décembre 2023] Le Secrétaire Permanent de l’Action de l’Etat en Mer, représenté par le Colonel AKE Josée Nicole, a présidé la clôture de la formation de formateurs à l’utilisation de YARIS (Yaoundé Architecture Regional Information System), en présence du Directeur de l’ISMI et des formateurs du projet européen GoGIN II. Il a félicité les 14 nouveaux formateurs issus des centres maritimes de l’Architecture de Yaoundé qui accompagneront les cadres et opérateurs maritimes dans la pleine maîtrise de cet outil de surveillance maritime. Pour lui, la maîtrise des rouages de la communication malgré la baisse de l’insécurité dans le golfe de Guinée s’avère nécessaire en vue de garantir une sécurité et une sûreté pérenne non seulement des navires mais aussi du golfe de Guinée dans son ensemble.

Photo du groupe de 14 formateurs YARIS

Des formateurs YARIS disponibles dans les centres de l’Architecture de Yaoundé

La plateforme YARIS a été mise au point conjointement par l’Architecture de Yaoundé (AY) et le projet GoGIN, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par Expertise France. YARIS est devenu peu à peu le système d’information de l’AY et relie à ce jour plus de 150 centres maritimes (centres régionaux et zonaux de l’Architecture et administrations nationales des 19 pays du Golfe de Guinée).

La pleine maîtrise de cet outil puissant nécessite d’avoir un pool de formateurs disponibles au plus près des utilisateurs. C’est pourquoi l’Architecture de Yaoundé s’est associée avec GoGIN II et l’ISMI-ARSTM pour dispenser une première formation de formateurs YARIS.

Du 4 au 15 décembre 2023, quatorze participants en provenance des centres maritimes de l’AY se sont entraînés à l’utilisation de YARIS, sous la supervision d’une équipe de trois experts-formateurs du projet GoGIN et du CRESMAC. Outre la maîtrise de l’ensemble des fonctionnalités du système, ces nouveaux formateurs ont acquis une compétence en matière de surveillance et de détection de navires suspects ou à risque, transitant dans les eaux du golfe de Guinée.

Les nouveaux formateurs proviennent de l’ensemble de l’architecture de Yaoundé : centres régionaux (CIC, CRESMAO, CRESMAC), centres zonaux (CMMC des zones D, E, F et G), et centres nationaux de référence du Cap-Vert, de Sierra Léone, du Libéria, du Bénin, du Cameroun, de l’Angola et du Gabon, ainsi que de l’ISMI.

La finalité de cette formation est de contribuer à un partage efficace de l’information au sein des instances du golfe de Guinée pour mieux répondre aux menaces en mer

Les autorités témoignent

D’après le Secrétaire permanent chargé de l’action de l’Etat en mer de la Côte d’Ivoire,

« On peut conclure qu’avec YARIS, l’Architecture de Yaoundé dispose d’un outil opérationnel pour surveiller de manière totalement souveraine l’ensemble des côtes du Golfe de Guinée. Cette formation peut donc légitimement être considérée comme la première étape du transfert de souveraineté de YARIS auprès des autorités politiques chapeautant l’AY ». 

Lors de cette clôture, le directeur de l’ISMI, le colonel AKE Abé Lazare a noté que “l’efficacité d’une stratégie globale de sécurisation repose bien évidemment sur les moyens opérationnels et l’adoption d’un cadre juridique adéquat, mais aussi sur la capacité des différents acteurs à collecter, analyser, et diffuser l’information afin de cibler les risques, définir des stratégies de lutte et orienter les interventions.  L’outil YARIS est celui adopté par l’Architecture de Yaoundé afin d’assurer cette mission de fusion de l’information maritime; d’où l’importance de cette formation à l’utilisation de cet outil.”

Retrouvez son interview ci-après.

Traduire

French French Portuguese Portuguese Spanish Spanish

Partager

Inscrivez-vous à la lettre d'information

Et recevez toutes les actualités de YARIS