Les centres de Guinée équatoriale formés à YARIS

20 Déc 2023

[Malabo, 20 au 24 novembre 2023] La coordination de la sécurité et de la sûreté maritimes est essentielle pour surveiller et combattre toute activité illicite en mer (bateau suspect, attaques à main armée, actes de piraterie, pollution, pêche illégale, etc.). En Guinée équatoriale, elle est assurée par la Marine nationale.

Le code de conduite de Yaoundé signé en juin 2013 a placé le partage d’information au niveau stratégique et a établi un réseau de centres maritimes (au niveau national, zonal et régional) dénommé l’Architecture de Yaoundé (AY). La République de Guinée équatoriale est signataire au même titre que les 18 autres pays du golfe de Guinée. Le protocole de Kinshasa signé en octobre 2009 entre les Etats membres de la CEEAC était précurseur de ce code de conduite et a instauré le CRESMAC qui assure entre autres l’échange et la gestion communautaire de l’information.

Le CRESMAC en partenariat avec le projet GOGIN II, vient d’animer une formation de base à l’utilisation de la plateforme YARIS auprès des personnels du centre de surveillance maritime, du port de Bata, et de l’état-major des forces armées. Le formateur, Ruddy Gassila Goliele, a expliqué aux 24 participants comment se connecter et manipuler YARIS en vue de partager les informations et faciliter la coordination des opérations lorsque nécessaire.

Lors de la cérémonie de clôture présidée par Alfredo Abeso Nvono Onguene, Secrétaire d’état du Ministère de la Défense nationale, des participants ont fait une démonstration de la plateforme YARIS aux officiels présents.

Photo du groupe de 14 formateurs YARIS

Traduire

French French Portuguese Portuguese Spanish Spanish

Partager

Inscrivez-vous à la lettre d'information

Et recevez toutes les actualités de YARIS